5 minute read  

Vous pouvez être fier de ce que vous avez accompli jusqu’à présent : vous avez transformé votre passion en une entreprise viable. Il faut travailler d’arrache-pied pour gérer sa propre affaire, et pendant que vous faites des pieds et des mains pour vendre vos produits, gérer vos stocks et interagir avec les clients, certains risques pourraient vous passer sous le nez, plomber vos finances et vous rendre vraiment malheureux. Prendre acte de ces risques avant qu’ils ne surviennent est LA première chose à faire pour protéger votre entreprise. Bonne nouvelle : nous sommes là pour vous aider à garder votre entreprise sur les rails. Nous vous présentons ici quelques risques que vous devez avoir à l’œil, et vous expliquons comment une assurance peut vous aider à les atténuer.

Petites entreprises : trois risques à surveiller

1. Cybercrimes

Dans certaines séries télé populaires, le piratage informatique prend des allures maladroites, bidon et carrément ridicules. Pourtant, dans la vraie vie, le piratage et les cyberattaques contre les entreprises sont une menace très courante. En fait, 43 % des courriels d’hameçonnage ciblé et 54 % des pourriels ciblent les petites entreprises. L’hameçonnage ciblé consiste à personnifier une personne de confiance, comme votre mère ou votre meilleur ami, tandis que les pourriels, ou spam en anglais, sont des courriels indésirables faisant généralement la promotion de quelque chose de malveillant. Les petites entreprises constituent généralement des proies plus faciles parce que leurs ressources et mesures de sécurité contre les cyberattaques sont souvent moins efficaces que celles des grandes entreprises. La statistique la plus alarmante est probablement que 60 % des petites entreprises mettent la clé dans la porte dans les six mois suivant une cyberattaque. Heureusement, il existe des moyens pour protéger votre entreprise et réduire les risques. En voici quelques-uns :

  • Utilisez des mots de passe uniques et difficiles à deviner.
  • Changez vos mots de passe régulièrement.
  • Ne cliquez pas sur les liens provenant d’expéditeurs inconnus. Et si vous recevez un courriel louche d’une personne que vous connaissez, appelez-la pour vérifier que ça vient bel et bien d’elle.
  • Installez un antivirus sur vos ordinateurs. Un tel logiciel bloquera les attaques par courriel et les pièces jointes suspectes.
  • Mettez régulièrement à jour vos logiciels. Les mises à jour apportent souvent des améliorations de sécurité et des corrections de bogues qui peuvent vous protéger contre les cyberattaques.
  • Lisez les conditions d’utilisation quand vous installez ou téléchargez un logiciel. Ne cédez pas à la tentation de lire cette page en diagonale, car c’est là que vous apprendrez plein de détails importants, comme les accès que vous accordez à différentes parties.
  • Faites une copie de sauvegarde de vos données. Il est important de conserver une copie de sauvegarde de toutes vos données en lieu sûr au cas où votre entreprise serait piratée. Pour ce faire, optez pour le nuage ou un disque dur externe – ou encore mieux, les deux!

En appliquant les conseils qui précèdent, vos employés et vous serez mieux armés pour bloquer les cybermenaces indésirables. Souscrire une assurance des frais liés aux cyberévénements est une autre façon de protéger votre entreprise en cas de cyberintrusion. En dépit des mythes sur l’assurance des cyberrisques qui circulent dans le monde de la petite entreprise, une cyberattaque peut nuire considérablement à vos finances et à votre réputation si vous n’avez pas une bonne protection.

2. Pertes d’exploitation

Quand on pense à protéger son entreprise, il y a certaines choses qui nous viennent spontanément en tête. Pour le commerçant de détail, assurer le bâtiment pourra l’aider à couvrir les frais de réparation en cas d’incendie. Mais qu’en est-il de l’argent qu’il ne fera pas en attendant que les affaires reprennent? Pour bon nombre de petites entreprises, il peut être difficile, voire impossible, de compenser des pertes de revenu prolongées. C’est là que l’assurance des pertes d’exploitation entre en jeu. Une telle protection compensera les pertes de revenu net et couvrira vos frais d’exploitation courants si vous devez interrompre vos activités en raison d’un sinistre assuré. Elle permet aux entreprises qui ont subi un sinistre majeur de rester viables, sachant que 40 % des petites entreprises n’arrivent pas à se relever après une catastrophe, et peut aussi fournir une aide financière pour payer les factures, les salaires et les autres frais d’exploitation récurrents en attendant qu’elles se remettent sur pied. La planification de la continuité des activités est un autre élément important à considérer. Vous aimez planifier pique-niques, vacances et virées en voiture? Planifier la continuité des activités est presque la même chose, à la seule différence que ce ne sont pas des activités agréables qu’on planifie, mais des scénarios catastrophes. Fantastique, n’est-ce pas? Mais en toute franchise, les propriétaires de petite entreprise négligent souvent d’établir un plan d’intervention en cas d’urgence étape par étape. Que feriez-vous s’il y avait une panne de courant? Quelle est la première chose à faire après une cyberattaque? Comment empêcher le Roi de la nuit d’envahir Westeros? Si vous avez un plan de continuité des activités, vous pourrez répondre à toutes ces questions (sauf, peut-être, à la dernière), et vous saurez exactement quoi faire en cas d’urgence pour préserver la stabilité de vos activités.

3. Dommages corporels subis par un client

Quand un client se fait mal, votre entreprise aussi a mal. Selon Statistique Canada, au pays, les chutes constituent la principale cause de blessures. Elles sont aussi un motif courant de poursuite pour dommages corporels contre les propriétaires de petite entreprise, qui ont donc tout intérêt à prévoir une telle éventualité. Si un tiers subit des dommages corporels, vous serez couvert par votre assurance de la responsabilité civile des entreprises. Cela dit, vous pouvez prendre certaines mesures pour prévenir ces accidents. Consultez la fiche qui suit pour prévenir les blessures qui pourraient causer du tort à votre entreprise.

Protégez vos finances

Les risques de cybercrime, de pertes d’exploitation et de responsabilité civile, de même que les vols, peuvent tous nuire à votre entreprise. Savoir reconnaître et prévenir ces risques peut vous éviter des pertes importantes et beaucoup d’efforts. Restez aux aguets pendant que vous tirez les ficelles.

Vous souhaitez protéger votre entreprise?

Les propriétaires d’entreprise qui ont lu cet article ont aussi consulté :

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.