2 minute read  

On peut protéger son entreprise de différentes manières, mais la vidéosurveillance peut grandement y contribuer. En effet, les voleurs échappent difficilement à des caméras bien positionnées, et les enregistrements de surveillance fournissent des preuves qui vous aideront, la police et vous, à coincer les criminels. Toutefois, comme au cinéma, la qualité des enregistrements varie beaucoup. Dans certains cas, vous aurez des images dignes d’Hollywood tandis que dans d’autres, ce sera plutôt de l’ordre du navet. Avant d’acheter un système, renseignez-vous pour savoir lequel conviendra le mieux à vos besoins. Les sept étapes de Spielberg vous aideront à trouver le bon système de vidéosurveillance pour protéger votre entreprise.

Les sept étapes de Spielberg pour installer un système de vidéosurveillance

  1. Cartographie des lieux. Comme la chasse au trésor des Goonies, l’installation d’un système de vidéosurveillance commence par une carte. Une simple carte de votre propriété vous aidera à déterminer l’emplacement et l’orientation des caméras.
  2. Prises de vues aériennes ou gros plans? Il y a un angle pour chaque situation. Une caméra de type dôme à grand angle fixée en hauteur filmera les activités criminelles dans le stationnement, tandis qu’avec un peu de chance, une caméra à téléobjectif positionnée à la hauteur des voitures captera le visage du malfaiteur au volant du véhicule. Couvrez autant d’angles que possible.
  3. À chaque caméra sa tâche! Chaque caméra a une fonction précise. Les modèles à pivotement horizontal, inclinaison verticale et zoom (VPIZ) permettent de surveiller les activités suspectes en temps réel, tandis que les caméras tubes à infrarouge captent les images la nuit. À vous de voir le modèle qu’il vous faut.
  4. Un bon vieux classique ou une version revue et améliorée? Choisir entre des caméras en circuit fermé ou IP n’est pas toujours facile. La résolution des caméras IP est nettement meilleure que celle des modèles en circuit fermé. Par contre, les vidéos haute résolution coûtent plus cher et, sans une gestion adéquate, elles peuvent surcharger le réseau informatique de votre entreprise. Prenez votre décision en fonction de vos capacités techniques.
  5. Enregistrement et stockage. Avoir une vidéo des criminels à l’œuvre est utile, mais les caméras peuvent aussi capter d’autres indices importants dans les jours qui précèdent – des employés qui traînent là où ils ne devraient pas par exemple. Il peut être tenant de supprimer ces vidéos, mais elles pourront servir à arrêter des complices et à prévenir d’autres crimes.
  6. Sous les projecteurs! Un bon éclairage empêchera les voleurs de se cacher dans l’ombre. Le modèle de caméra a aussi son rôle à jouer dans la visibilité. Un appareil à faible luminosité ou à infrarouge donnera de meilleurs résultats dans la pénombre.
  7. Protection des enregistrements et des « acteurs ». L’enregistrement de vidéos de surveillance est encadré par les lois sur la protection de la vie privée. Il faut donc s’assurer que les caméras filment uniquement dans des lieux publics. Les entreprises sont également tenues d’établir des politiques sur la durée de conservation des vidéos, de tenir un registre des personnes qui les visionnent et de stocker les enregistrements en lieu sûr.

Les propriétaires d’entreprise qui ont lu cet article ont aussi consulté :

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.