3 minute read  

Pour certains Canadiens, travailler à l’extérieur par temps froid fait partie de la vie. Mais quand le mercure dégringole, il faut faire attention aux risques d’hypothermie et d’engelures, et bien protéger ses extrémités (doigts, orteils, lobes d’oreilles, etc.) du froid.

C’est pourquoi il est si important de prendre les précautions nécessaires quand il fait très froid. Et si les conditions sont trop extrêmes, il vaut mieux reporter ou annuler les travaux. Voici quelques conseils pratiques pour aider les personnes qui travaillent à l’extérieur à prévenir les risques liés aux conditions météo.

Vêtements adaptés au froid

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail conseille à quiconque travaillant à 4 °C ou moins de porter des vêtements protecteurs. Voici ce qu’on entend par « vêtements protecteurs » et ce qui les distinguent de nos habits de tous les jours.

  • Portez plusieurs couches; l’air qui les sépare coupe mieux le froid que les vêtements eux-mêmes. En outre, vous n’aurez jamais trop chaud puisque vous pourrez retirer des couches si la température se réchauffe.
  • Si vous travaillez dans un endroit très venteux, portez une couche externe coupe-vent.
  • La couche de base doit évacuer la transpiration pour garder la peau au sec. Humide, sa valeur isolante diminue considérablement.
  • Il est essentiel de rester au sec; il faut donc porter une couche imperméable sous la pluie et la neige, de même que des chaussures imperméables ou traitées avec un enduit hydrofuge.
  • La semelle des chaussures doit procurer une bonne adhérence pour réduire les risques de chute.
  • Couvrez-vous la tête au besoin. Si vous devez porter un casque, optez pour une tuque ou une doublure. Il faut toutefois consulter le fournisseur ou le fabricant du casque pour savoir quelles doublures peuvent être utilisées sans compromettre les qualités protectrices du casque.
  • Portez des mitaines ou des gants doublés ainsi qu’un foulard au besoin.
  • Portez des lunettes protectrices adaptées au travail à faire, qui protègent contre les rayons ultraviolets, l’éblouissement causé par l’effet réfléchissant de la neige, la poudrerie et les cristaux de glace, et les vents forts par temps froid.

Équipement pour le travail par temps froid

Dans la mesure du possible, les travailleurs devraient garder leurs mitaines ou leurs gants en tout temps lorsqu’il fait froid. Pour cette raison, assurez-vous de choisir de la machinerie et des outils pouvant être utilisés sans se dénuder les mains. Si le mercure descend sous le point de congélation, recouvrez les poignées et barres métalliques d’un matériau isolant.

Surveillez les chutes de température

Si vous travaillez à l’extérieur, il est important de surveiller activement les alertes météo et de vérifier si Environnement Canada a émis des avertissements de refroidissement éolien et de froid. En étant bien renseigné, vous pourrez choisir les vêtements qui conviennent et évaluer si vous devriez plutôt travailler à l’intérieur. Dans certains cas, il sera même nécessaire de reporter des travaux.

Informez vos employés avant que l’hiver ne s’installe

Il peut être très utile d’instaurer un programme de formation pour expliquer aux employés les risques du travail par temps froid, les effets sur la santé et les techniques de prévention des problèmes de santé liés au froid. Ainsi, vos employés et vous serez capables de repérer les signes avant-coureurs et de prendre des mesures préventives.

Procédures de travail par temps froid

Il y a un certain nombre de procédures à adopter en prévision des chutes de température. En effet, de petits détails peuvent vraiment changer la donne pour les travailleurs.

  • Ralentir le rythme de travail pour prévenir la transpiration excessive (qui rend les vêtements humides), en demeurant toutefois assez actifs pour éviter les périodes d’inactivité.
  • Prévoir un endroit chaud où les employés pourront prendre une pause et se réchauffer au besoin.
  • Travailler en équipe est toujours gagnant. Jumelez vos employés pour qu’ils ne soient pas seuls en cas d’urgence, en particulier ceux qui travaillent en hauteur ou dans des espaces clos.
  • Consommer une boisson chaude sucrée ou une soupe est une bonne option pour augmenter l’apport calorique et prévenir la déshydratation, une condition qui augmente les risques de blessure due au froid.
  • Avoir des personnes formées en premiers soins sur place.
  • Vérifier que les autres vont bien. Si un employé subit une blessure liée au froid, enquêtez sur l’incident pour comprendre ce qui est arrivé et faire en sorte que ça ne se reproduise plus.

Pour en savoir plus sur les défis hivernaux (travail, entretien automobile, déneigement du toit, etc.), consultez notre blogue dès aujourd’hui!

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.