5 minute read  

Les propriétaires de petite entreprise, en particulier dans le domaine des services professionnels et créatifs, multiplient les tâches les plus diversifiées. Entre le développement des affaires et la gestion de toutes les situations possibles et imaginables, l’assurance est rarement au sommet de leur liste (inépuisable) de choses à faire. Graphistes, consultants informatiques, photographes, rédacteurs… Votre expertise est précieuse pour vos clients. Mais fournir des services-conseils spécialisés comporte son lot de risques. Bonne nouvelle : nous sommes là pour vous aider! Découvrez les risques courants que les propriétaires d’une entreprise de services-conseils devraient avoir à l’œil, et voyez comment votre assurance peut vous être utile.

1. Cyberrisques

On s’imagine souvent que les pirates informatiques sont des génies du crime qui s’attaquent uniquement aux grandes entreprises et aux agences gouvernementales. Pourtant, les cyberattaques sont un véritable fléau dans le monde de la petite entreprise. Selon le rapport DBIR sur les vols de données publié par Verizon en 2019, 43 % des victimes de cyberintrusions sont des petites entreprises. Vous pensez peut-être que votre ordinateur portable ne contient aucune donnée de valeur, mais même les renseignements les plus basiques sur un client peuvent être d’une importance capitale. N’attendez pas qu’un incident se produise, suivez nos conseils pour prévenir les cyberrisques :

  • Branchez et analysez. Les clés USB sont souvent porteuses de virus. Soumettez-les régulièrement à une analyse antivirus.
  • Migrez vers le nuage. Migrer vos données d’un serveur physique à un environnement virtuel pourrait vous aider à renforcer vos barrières et à accroître la surveillance.
  • Cryptez les fichiers sensibles. Les consultants et les fournisseurs de services devraient crypter les renseignements confidentiels de leurs clients au moyen d’une clé d’accès ou d’un mot de passe.
  • Supprimez sans gêne. Envoyer un fichier à la corbeille est parfois la meilleure solution : supprimez les liens, les publications et les courriels suspects pour éviter de télécharger un maliciel.

Les propriétaires d’entreprise de services-conseils qui n’adoptent pas de mesures de sécurité fiables s’exposent à de grands risques. Voyez comment vous pourriez mettre ces conseils simples en pratique et pensez à souscrire une assurance des frais liés aux cyberévénements pour protéger davantage votre entreprise.

2. Responsabilité civile professionnelle

Même les personnes les plus rigoureuses et les plus prévoyantes peuvent faire des erreurs, lesquelles surviennent généralement quand on s’y attend le moins. Comme les conseils que vous fournissez sont uniques et reposent sur votre expertise, si vous commettez la moindre erreur ou omettez de remplir une exigence du client, vous vous exposez à des risques de responsabilité civile professionnelle. En effet, si le client croit que vous avez mal fait votre travail, que vous avez oublié une étape ou que vous n’avez pas respecté les normes, votre entreprise pourrait être tenue pour responsable des dommages causés. Voici comment prévenir les risques de responsabilité civile professionnelle :

  • Utilisez votre propre modèle de contrat. Vous éliminerez ainsi les risques de confusion et vous assurerez que vos attentes et celles du client s’arriment.
  • Soyez organisé! Faites-vous un calendrier des échéances, et rangez la documentation à portée de main.
  • Recommandez des spécialistes au besoin. Si vous n’êtes plus en mesure de conseiller un client ou de répondre à ses besoins, recommandez-lui les services d’un spécialiste.
  • Vérifiez. Contrôlez la qualité de votre travail, deux fois plutôt qu’une, pour vous assurer qu’il répond aux attentes du client.
  • Planifiez. Instaurez en amont des politiques de contrôle de la qualité et faites des suivis réguliers.

Vous devez souscrire une assurance de la responsabilité professionnelle adaptée, même si elle ne vous sera pas souvent utile. Vous aurez ainsi l’esprit en paix et pourrez vous concentrer sur l’important : la croissance et la réussite de votre entreprise.

3. Problèmes automobiles

Pour les propriétaires d’entreprise de services-conseils professionnels, une voiture est souvent indispensable, notamment pour se rendre chez des clients, sur le terrain ou à des séances photo. Mais tout le monde sait que la circulation, la congestion et les accidents ne sont pas bons pour les affaires. Un problème sur l’autoroute pourrait bien se transformer en problème pour votre entreprise. Et l’assurance automobile des particuliers ne couvre pas toujours adéquatement les véhicules utilisés pour le travail. Souscrire une assurance auto des entreprises pourrait bien vous sauver la mise en cas de dommages ou d’accident. Une assurance offrant un bon rapport qualité-prix peut vous aider à protéger votre petite entreprise, votre marque et votre réputation de manière durable. Protégez votre véhicule d’entreprise et demandez une soumission dès aujourd’hui.

Petite entreprise, grands projets

Les risques auxquels votre petite entreprise est exposée ne devraient pas vous empêcher de voir grand, et une assurance adaptée peut vous aider à protéger l’avenir de l’affaire que vous avez bâtie à la sueur de votre front. Maintenant que vous connaissez les risques courants pour les propriétaires d’une petite entreprise de services-conseils professionnels et que vous savez quoi faire pour les prévenir, vous pouvez planifier votre avenir et souscrire l’assurance qui vous convient.

Vous souhaitez protéger votre entreprise?


En savoir plus et souscrire!

Les propriétaires d’entreprise qui ont lu cet article ont aussi consulté :

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.