3 minute read  

Vous l’ignorez peut-être, mais le vol, qu’il soit perpétré par des clients ou des employés, demeure un grand problème pour les commerçants de détail canadiens. Au pays, cette industrie encaisse des pertes chaque année en raison de ces deux types de vol, et les malfaiteurs sont particulièrement actifs durant les Fêtes.

Voici donc des conseils pratiques pour aider les commerçants de détail à freiner le vol à l’étalage :

  1. Fixez une clochette à la porte pour surveiller les entrées.
  2. Faites-vous voir pour décourager les clients suspects. Si vous saluez chaleureusement les personnes qui entrent dans votre commerce, vos clients honnêtes se sentiront les bienvenus, tandis que les voleurs, eux, risquent de se sentir coupables.
  3. Après avoir salué un client, proposez-lui votre aide. Si vous vous adressez souvent à un voleur, ce dernier y pensera à deux fois avant de faire main basse sur vos produits. En prime, vous envoyez le message à vos clients qu’ils peuvent faire appel à vous s’ils ont besoin d’aide.
  4. Vérifiez l’aménagement de votre magasin pour vous assurer que tous les angles sont couverts et bien éclairés. Surélever le plancher derrière la caisse est une autre bonne façon d’avoir une vue d’ensemble. En effet, pour mettre la main au collet des voleurs, il faut les voir!
  5. Gardez les articles de valeur près de la caisse. Les Robin des bois en herbe convoitent peut-être certains produits plus que d’autres, mais si vous gardez ces derniers près de la caisse, vous les aurez plus facilement à l’œil.
  6. Apposez des étiquettes antivol sur tous vos produits pour détecter les articles impayés qui franchiraient la porte. Il n’y a rien de tel qu’une alarme stridente pour empêcher quelqu’un de filer à l’anglaise.
  7. Utilisez des caméras pour tourner des vidéos dignes d’Hollywood dans tous les recoins de votre magasin. Des caméras de surveillance ou en circuit fermé peuvent être particulièrement utiles, surtout lorsque vous répondez à des clients ou êtes simplement distrait.
  8. Offrez de déposer les articles dans une salle d’essayage. Vous garderez le compte des vêtements essayés et remarquerez plus facilement les articles manquants.
  9. Offrez de déposer les articles derrière le comptoir. Ainsi, vous en garderez facilement le compte.
  10. Limitez-vous à une entrée et une sortie. S’il n’y a qu’une porte pour entrer et pour sortir, vous verrez plus facilement qui la franchit.
  11. Vérifiez les étiquettes de prix quand un client passe à la caisse. Même s’il ne commet pas de vol à l’étalage, un client qui change un prix vous vole quand même. Il est également important de remettre un reçu à chaque client qui paie ou se fait rembourser un article, pour éviter qu’un voleur à l’étalage puisse revenir dans votre magasin avec un article volé pour demander un remboursement ou une note de crédit.
  12. Ayez suffisamment d’employés sur place. Plus vous avez de personnel présent, plus vous augmentez vos chances de surprendre les voleurs la main dans le sac. Si votre magasin est vaste, il pourrait être utile d’assurer une plus grande présence. En prime, les employés supplémentaires pourront vous aider à accomplir d’autres tâches comme remplir les tablettes et aider les clients.

Vous souhaitez protéger votre commerce de détail contre d’autres risques que le vol? Nous pouvons vous aider!

Vous cherchez d’autres façons de protéger votre entreprise? Une bonne assurance des entreprises vous aidera à vous relever après une entrée par effraction ou une poursuite importante. C’est là que TruShield Assurance entre en jeu.

Nous vous proposerons une assurance personnalisable et adaptée aux besoins de votre entreprise. Pour en savoir plus, consultez notre page sur l’assurance pour les détaillants.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.