4 minute read  

Les petites entreprises jouent un rôle essentiel dans l’économie canadienne, et une grande partie des nouvelles entreprises du pays sont mises sur pied par des immigrants. Selon une étude menée dans le cadre du programme de recherche sur les entrepreneurs immigrants, 11,9 % des immigrants âgés de 25 à 69 ans étaient propriétaires d’une entreprise privée constituée en société ou principalement travailleurs autonomes.

Si vous venez de vous établir au Canada et que vous envisagez de démarrer une entreprise, vous devez d’abord vérifier si la loi vous permet de posséder et d’exploiter une entreprise au Canada, si les activités de votre entreprise sont réglementées au pays et si elles exigent l’obtention d’un permis ou d’une certification. Le gouvernement du Canada offre une vaste gamme de ressources pour faciliter la mise sur pied d’une entreprise.

Il est également important de vous procurer une bonne assurance, bien qu’il n’existe pas de solution d’assurance universelle pouvant répondre à tous les besoins. Un accident, une catastrophe naturelle ou une cyberattaque pourrait entraîner une perte financière considérable pour votre entreprise et même causer sa faillite. N’attendez pas à la dernière minute et veillez à protéger votre entreprise adéquatement!

Assurance des entreprises : premiers pas

« Il est essentiel de comprendre ce dont vous avez besoin en matière de protections. Cela signifie que vous devez faire des recherches et explorer les options qui s’offrent à vous », explique Michael Hill, analyste principal chez TruShield Assurance, une société qui offre de l’assurance pour petites entreprises aux détaillants, aux fournisseurs de services, aux consultants et aux entrepreneurs partout au Canada.

Trouver le bon partenaire d’assurance tôt dans le processus de démarrage de votre entreprise est très important. En effet, les activités de votre entreprise pourraient présenter des problèmes particuliers sur le plan de l’assurance.

« Si vous comptez vendre des produits ou services aux États-Unis, vous devez d’abord confirmer qu’il existe une solution d’assurance pour couvrir les produits ou services que vous offrez », ajoute M. Hill. « Étant donné la forte culture de judiciarisation des États-Unis, vous pourriez avoir beaucoup de difficulté à vous procurer de l’assurance dans certains cas, ce qui pourrait vous obliger à ajuster votre plan d’affaires. »

Faites des recherches afin de mieux connaître les options qui s’offrent à vous et trouver la solution d’assurance la plus adaptée à votre entreprise. Si vous attendez à la dernière minute, vous pourriez découvrir que votre entreprise, ou certains de ses aspects, ne sont pas assurables. Prenez le temps nécessaire pour vous procurer les meilleures garanties d’assurance offertes au meilleur prix possible, et pour ajuster votre plan d’affaires si des changements s’imposent.

De quel type d’assurance avez-vous besoin?

Assurance de la responsabilité civile des entreprises :

L’assurance de la responsabilité civile des entreprises (ou assurance RCE) constitue un bon point de départ pour la plupart des entreprises. Cette assurance sert à protéger votre entreprise dans l’éventualité où vos produits ou services causeraient des dommages corporels ou matériels à un tiers.

Assurance de la responsabilité civile professionnelle :

C’est également une bonne idée de souscrire une assurance de la responsabilité civile professionnelle, aussi connue sous le nom d’assurance Erreurs et omissions, dans le cas des entreprises qui offrent des services professionnels (p. ex. conseillers en gestion, conseillers en ressources humaines et conseillers en technologies de l’information). Cette assurance sert à protéger votre entreprise dans l’éventualité où les services professionnels que vous avez fournis causeraient une perte financière à un tiers.

Assurance des biens des entreprises :

L’assurance des biens des entreprises couvre les biens que vous possédez et qui se trouvent sur les lieux de votre entreprise. Cette assurance peut aider à protéger votre entreprise contre les pertes et les dommages découlant, entre autres, d’une catastrophe naturelle, d’un incendie, d’un vol ou de vandalisme. Pour assurer les outils et l’équipement mobiles que vous utilisez hors des lieux de votre entreprise, vous devez vous procurer une assurance distincte pour l’équipement d’entrepreneurs.

Assurance des pertes d’exploitation :

Une autre protection importante à considérer est l’assurance des pertes d’exploitation. Si vous étiez touché par un sinistre assuré, comme un incendie, seriez-vous en mesure de poursuivre vos activités professionnelles sans aide? L’assurance des pertes d’exploitation peut compenser une partie de vos pertes de revenu pendant que les dommages matériels subis par vos installations sont réparés.

Assurance des cyberrisques :

Pour la plupart des entreprises, l’assurance des cyberrisques est une garantie extrêmement importante. Les petites entreprises sont souvent la cible de cyberattaques parce qu’elles ne disposent habituellement pas des ressources nécessaires pour bien se protéger – or, les conséquences des cyberattaques peuvent être coûteuses. En 2021, 41 % des petites entreprises ayant subi une cyberattaque ont déclaré qu’elle leur avait coûté au moins 100 000 $, selon un sondage réalisé par le Bureau d’assurance du Canada.

Assurance des entreprises ou assurance des particuliers :

Les polices d’assurance des entreprises sont très différentes des polices d’assurance des particuliers. Les activités commerciales et professionnelles sont généralement exclues des polices d’assurance des particuliers. Par exemple, si vous utilisez un véhicule à des fins professionnelles, celui-ci doit être assuré au moyen d’une police d’assurance automobile des entreprises.

« Nous voyons beaucoup d’entreprises à domicile et, dans la plupart des cas, l’assurance habitation des propriétaires occupants ne couvre pas les activités professionnelles », indique M. Hill.

Prochaines étapes

Les nouveaux propriétaires d’entreprise pensent souvent que l’assurance pour petites entreprises est hors de prix; pourtant, rien ne saurait être plus loin de la vérité.

Faites des recherches, discutez avec plusieurs courtiers, obtenez des soumissions et informez-vous sur les franchises, les exclusions et les montants de garantie offerts. Donnez-vous suffisamment de temps pour vous procurer les meilleures garanties d’assurance offertes au meilleur prix possible, et pour ajuster votre plan d’affaires si des changements sont nécessaires.

Même après vous être procuré une assurance pour votre entreprise, prévoyez des révisions périodiques de vos protections avec votre fournisseur d’assurance. À mesure que votre entreprise se développera, vos revenus, vos fournitures et vos stocks augmenteront aussi. Tous ces changements pourraient avoir une incidence sur les garanties d’assurance qu’il vous faut.

« N’oubliez pas votre police d’assurance après l’avoir achetée. Continuez de discuter avec votre fournisseur d’assurance et maintenez vos garanties à jour », conseille M. Hill.

Pour en savoir davantage sur l’assurance des entreprises et les façons dont elle peut contribuer à protéger votre nouvelle petite entreprise, consultez la page d’accueil de notre section consacrée à l’assurance des entreprises dès aujourd’hui.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.