4 minute read  

Les véhicules d’entreprise en voient de toutes les couleurs; une liste de points à vérifier pour prévenir une usure prématurée vous sera donc fort utile. Beaucoup d’entreprises ne peuvent fonctionner sans véhicules, et c’est pourquoi les propriétaires et les employés doivent prendre grand soin de leur parc automobile. Il faut réparer rapidement les crevaisons, les pare-brise fissurés et les feux arrière brisés puisque conduire un véhicule en mauvais état, même sur une courte distance, n’est jamais une bonne idée.

Mais qu’en est-il des risques cachés? Les signes avant-coureurs d’un problème se trouvent bien souvent sous le capot ou le châssis. Bien entendu, la meilleure solution est de se tourner vers des professionnels pour l’entretien et l’inspection de votre voiture, mais vous devriez aussi effectuer certaines vérifications chaque semaine.

Conseils pour assurer la longévité de vos véhicules d’entreprise

Pneus

L’inspection visuelle de la pression d’un pneu fonctionne seulement si ce dernier est très dégonflé. Un léger coup de pied dans le pneu s’avère parfois une bonne technique, mais la meilleure solution est de vérifier la pression chaque semaine avec un manomètre. Comme la pression recommandée varie selon les véhicules, n’oubliez pas de consulter votre manuel du propriétaire.

Un autre point pratiquement impossible à vérifier sans outil (une jauge de profondeur dans ce cas) est l’épaisseur de la bande de roulement. Selon la réglementation sur la sécurité automobile, il faut remplacer les pneus dont la bande de roulement fait moins de 1,6 mm d’épaisseur; mais on recommande toutefois de le faire à 3,2 mm. La jauge de profondeur et le manomètre ne coûtent pas très cher et sont vendus dans la plupart des commerces de détail offrant des produits automobiles.

Dernière vérification au chapitre des pneus (qu’on peut très bien faire à l’œil nu) : l’état du pneu de secours. Comme ce dernier est dissimulé dans le coffre, on peut facilement l’oublier, mais il est essentiel que vos employés y pensent. Pour vous renseigner sur les pneus d’hiver, consultez ce billet.

Sous le capot

On ne s’attend pas à ce que les employés exécutent des tâches complexes comme remplacer une batterie, mais ils sont parfaitement capables de faire quelques petites vérifications de routine. Au besoin, consultez le manuel du propriétaire pour savoir où se trouvent les pièces qui suivent.

Filtre à air : Des filtres propres favorisent une meilleure entrée d’air, ce qui signifie une meilleure consommation d’essence. Il faut remplacer les filtres bruns ou noirs; il est donc recommandé de les vérifier tous les deux mois.

  • Niveau du liquide de refroidissement : Le radiateur de votre véhicule refroidit le moteur et a besoin d’eau pour fonctionner (ou, dans les climats nordiques, d’une solution à base d’antigel). Pour que vous puissiez vérifier le niveau de liquide, le moteur doit être éteint depuis un certain temps (sinon, le radiateur sera chaud). Dévissez le bouchon du radiateur, et ajoutez du liquide de refroidissement au besoin.
  • Huile : Vérifiez le niveau d’huile avant de démarrer la voiture au début de la journée. Il suffit de retirer la jauge d’huile, de l’essuyer, de la réinsérer dans le réservoir et de la retirer de nouveau. Les employés peuvent très bien faire cette vérification, mais il vaut mieux laisser la vidange d’huile aux professionnels.
  • Liquide de transmission : Vérifier le niveau du liquide de transmission contribuera au bon fonctionnement de la transmission. Pour ce faire, suivez la même méthode qu’avec l’huile à moteur (la jauge de liquide à transmission est près de celle d’huile). On peut ajouter du liquide à transmission soi-même (contrairement à l’huile), mais il vaut mieux que les employés amènent leur véhicule au garage si le liquide contient des particules de métal.
  • Batterie : Comme nous l’avons dit plus tôt, les employés n’ont pas à remplacer la batterie eux-mêmes, ce qui ne les empêche pas de vérifier si elle est déchargée. La façon la plus simple de le faire est de relier un voltmètre à ses bornes (le moteur doit être à l’arrêt). Profitez-en pour regarder s’il y a de la rouille sur les bornes.

Mot d’ordre : prévention

Les problèmes énoncés ici (bande de roulement usée, manque de liquide de refroidissement, etc.) sont des risques cachés seulement si vos employés et vous n’y prêtez pas attention. L’entretien préventif et proactif est la meilleure façon de vous assurer que vos véhicules d’entreprise restent en bon état. En adoptant des mesures, comme un calendrier d’entretien ou de la formation, pour aider vos employés à prévenir les risques cachés, vous contribuerez grandement au maintien de la sécurité de vos véhicules, de votre personnel et de votre entreprise.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.

Articles liés :