préparer votre entreprise aux feux de végétation
4 minute read  

Les feux de végétation sont un danger naturel au Canada, qui compte d’innombrables régions boisées et prairies. Chaque année, quelque 8 000 feux de friches brûlent 2,5 millions d’hectares à travers tout le pays. Dans une proportion de 45 %, ces feux sont causés par la foudre, tandis que 55 % sont d’origine humaine.

 

La saison des feux de végétation s’étend généralement du début du printemps à l’automne, et les feux peuvent se produire n’importe où au Canada. Encore plus inquiétant, selon le rapport de l’Institut d’assurance du Canada, la superficie totale du territoire national touché par les feux de forêt a plus que doublé dans les 50 dernières années, et le nombre d’incendies de grande envergure a augmenté, de même que leur intensité moyenne.

 

Voilà pourquoi il est de plus en plus important pour les propriétaires d’entreprises de se renseigner sur les risques. En cas de feu de végétation, il existe plusieurs façons de protéger vos biens et vos activités. Vos installations sont-elles dotées d’équipement de protection contre les incendies, comme des extincteurs et des détecteurs de fumée? Vos employés sont-ils adéquatement formés pour la manipulation et l’utilisation d’équipement et de combustibles pouvant causer des incendies, des dommages matériels ou des blessures graves? Vous trouverez ci-dessous quelques autres mesures de prévention :

 

Prévoir une zone tampon exempte de combustibles

Cette zone de sécurité peut vous aider à protéger vos installations contre les incendies. Il s’agit de veiller à ce que les bâtiments, les véhicules, les réservoirs de carburant et les lieux d’entreposage soient éloignés des secteurs boisés et des étendues d’herbes hautes. Si les arbres qui se trouvent sur votre terrain sont principalement des feuillus (ex. : chênes ou érables), cette zone devrait s’étendre sur au moins 9 mètres. En revanche, s’il s’agit principalement de conifères (ex. : pins ou sapins), elle devrait faire au moins 30 mètres.

 

Enlever régulièrement les débris

Éliminez les broussailles, herbes et arbres secs ou morts et autres débris dans un rayon de 15 mètres des bâtiments (ou de 60 mètres, dans le cas de bâtiments sur un terrain en pente). Émondez les arbres pour que les premières branches se trouvent à au moins deux mètres du sol.

 

Délimiter une zone pour fumeurs

Certains feux de forêt ont pour origine un accident facilement évitable, comme un mégot de cigarette mal éteint. Délimitez une aire extérieure sécuritaire pour les fumeurs et prévoyez des contenants appropriés dans lesquels ils peuvent jeter leurs déchets.

 

Entreposer les matières inflammables en toute sécurité

Les matériaux combustibles et inflammables se trouvant à l’extérieur doivent être entreposés dans des contenants approuvés, à une distance acceptable des bâtiments, des clôtures et des véhicules. Si votre bâtiment se trouve sur un terrain en pente, rangez ces matériaux latéralement à l’immeuble, et non en amont ni en aval de la pente.

 

Garantir l’accès au bâtiment

Les entrées et les voies d’accès doivent être bien entretenues, de tailles adéquates et bien nivelées. Les voies d’accès et les aires de stationnement doivent pouvoir accueillir les véhicules des services d’incendie, dont le rayon de braquage est de 14 mètres.

 

Améliorer l’infrastructure

Le revêtement de la toiture doit être fait de matériaux résistants au feu, et les évents de toit doivent être recouverts d’écrans à l’épreuve du feu et de la corrosion. Installez des pare-étincelles sur les cheminées pour empêcher la propagation des étincelles et des tisons. Les ouvertures extérieures comme les fenêtres et les portes doivent avoir une résistance au feu d’au moins 20 minutes. Les porte-à-faux, les avant-toits et les balcons doivent quant à eux avoir une résistance au feu d’au moins une heure.

 

Rester au courant de l’actualité

Pour réagir avant qu’il ne soit trop tard, il est primordial d’avoir les bonnes informations au bon moment. Il est donc conseillé de surveiller l’actualité de sa région, l’évolution des conditions météorologiques et les alertes météo, mais aussi de suivre les stations météo locales sur les réseaux sociaux pour recevoir les dernières mises à jour en temps réel.

 

De son côté, Ressources naturelles Canada a mis en place le Système canadien d’information sur les feux de végétation, qui génère quotidiennement des cartes des risques d’incendie et de comportement du feu ainsi que des cartes des points chauds durant toute la saison des incendies de forêt. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux publient aussi des rapports faisant état de la situation des incendies au Canada par l’intermédiaire du Centre interservices des feux de forêt du Canada.

 

Protégez votre entreprise avec la bonne assurance

La préparation aux feux de végétation devrait également faire partie de votre plan de reprise après sinistre et de continuité des activités, qui devrait aussi prévoir une couverture d’assurance appropriée. Même quand on prend toutes les précautions nécessaires, il arrive que les choses tournent mal. Une bonne assurance peut aider votre petite entreprise à se remettre sur pied et à reprendre ses activités. Visitez notre page sur l’assurance des entreprises pour en savoir plus.

 

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de l’utilisation de ces renseignements.