4 minute read  

Le mercure grimpe, et les Canadiens attendent avec impatience la saison des terrasses. Mais cette année, avec la COVID-19 qui rôde toujours, l’expérience en restaurant sera bien différente.

Au moment du confinement à la mi-mars, les restaurants ont dû fermer leurs portes; beaucoup se sont alors tournés vers la livraison et les plats à emporter pour survivre. Quelques mois plus tard, les gouvernements provinciaux autorisent la reprise graduelle des services non essentiels, dont les salles à manger des restaurants.

Chaque province et territoire a son propre plan de réouverture des restaurants et des services alimentaires; l’outil de suivi des plans de déconfinement (en anglais seulement) de Restaurants Canada suit en temps réel les allégements annoncés par les autorités. Alors que le nombre de cas diminue, les propriétaires d’entreprise se penchent sur les pratiques exemplaires à adopter pour assurer la sécurité de leurs employés et de leurs clients.

Par où commencer?

À la réouverture, les propriétaires de restaurant et les exploitants de services alimentaires doivent « prendre toutes les mesures raisonnablement possibles » pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs et des consommateurs, en fournissant l’information, la formation et l’équipement de protection individuelle nécessaires, et en assurant la salubrité des lieux conformément aux pratiques exemplaires pour les restaurants et les services alimentaires du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Priorisez la livraison et les plats à emporter autant que possible, et respectez les recommandations liées à la température et à la conservation des aliments.

En outre, communiquez clairement les nouvelles pratiques et politiques qui s’appliquent aux employés et aux clients. Par exemple, un restaurant pourrait rendre les réservations obligatoires et limiter la taille des groupes. Affichez ces politiques sur votre site Web, vos réseaux sociaux et la porte de votre établissement.

Dans les salles à manger

L’été arrive, et les clients ont hâte de sortir pour profiter d’une terrasse ou d’un repas au restaurant. Voici quelques pratiques exemplaires concernant les salles à manger :

Service complet : Rendre les réservations obligatoires pourrait faciliter la distanciation; enlevez les chaises dans l’aire d’attente et encouragez les clients à attendre dehors ou dans leur voiture. Laissez deux mètres (six pieds) entre chaque tabouret de bar. Si c’est impossible, il faudra peut-être fermer la section-bar en attendant l’assouplissement des règles de distanciation.

Service rapide : Pour favoriser la distanciation, indiquez clairement où commander et récupérer les plats (notamment ceux commandés en ligne). Espacez davantage les tables, limitez la taille des groupes et désinfectez les tables et les chaises régulièrement.

Libre-service : Le CCHST recommande de fermer les comptoirs à salades et les buffets où les gens utilisent les mêmes ustensiles. Réaménagez les zones libre-service pour limiter les contacts et proposez des ustensiles, des pailles et des bâtonnets mélangeurs en emballages individuels.

Les propriétaires de restaurant devront peut-être réaménager leur salle à manger pour y assurer la distanciation et permettre aux gens de la respecter dans les allées, dans les files d’attente et aux caisses. N’oubliez pas que la taille des groupes ne doit pas dépasser la limite prescrite par la Santé publique.

Dans ses pratiques exemplaires, Restaurants Canada souligne qu’il faut réaménager les salles à manger pour respecter la capacité maximale d’accueil affichée – soit 50 %, ou plus s’il est possible de maintenir la distanciation, à moins que les autorités locales aient donné d’autres directives à cet effet.

Si le mobilier est fixe, condamnez certaines tables (une sur deux, par exemple). Si les banquettes sont partagées, vous pourriez aussi mettre des cloisons temporaires entre les tables.

Par ailleurs, il faut enlever les bouteilles de ketchup, les salières et poivrières, les sucriers et les autres condiments des tables (ou des zones libre-service) et les remplacer par des sachets individuels. Les employés doivent nettoyer et désinfecter soigneusement les tables et les chaises après chaque utilisation – Santé Canada a dressé une liste de désinfectants approuvés contre le SRAS-CoV-2.

Sécurité des employés

Même si certaines pratiques peuvent sembler évidentes, il est important de montrer aux employés comment servir de la nourriture en ayant le moins de contact possible, dans l’intérêt du personnel et des clients. Si possible, utilisez la technologie pour réduire les interactions : commande mobile, menu sur tablette, paiement sans contact, etc. Il faut nettoyer les menus en plastique et jeter les menus en papier après chaque utilisation.

Les serveurs doivent attendre que les clients soient assis avant d’apporter les verres, les ustensiles, les condiments, etc., et éviter de toucher les verres d’eau ou les tasses de café lorsqu’ils les remplissent. Si les employés ne peuvent pas maintenir deux mètres de distance avec les autres employés ou les clients, encouragez-les à porter un couvre-visage ou un masque non médical.

Un employé malade ou présentant des symptômes de la COVID-19 doit rester chez lui. Utilisez l’outil d’auto-évaluation de l’Agence de la santé publique du Canada.

TruShield Assurance est là pour vous aider

Même si beaucoup ont hâte de retourner au restaurant, il faut prendre des mesures de prévention pour protéger les employés et les clients contre la propagation de la COVID-19. Pour voir d’autres ressources sur la pandémie et les façons de vous protéger, vous et votre entreprise, consultez notre page de ressources sur la COVID-19.

Pour découvrir d’autres façons de protéger votre commerce, consultez notre page sur l’assurance des entreprises dès aujourd’hui.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation.