contractor holding his equipment
5 minute read  

Pour effectuer leur travail, les entrepreneurs ont besoin d’outils, d’équipement et de matériaux appropriés. Malheureusement, ces outils et ces équipements lourds peuvent être volés et revendus facilement, et ils ont peu de chance d’être retrouvés. En effet, ils sont souvent expédiés dans une autre province ou à l’étranger quelques heures après le méfait.

Le coût de remplacement de l’équipement volé n’est pas la seule conséquence d’un vol. Les retards dans la réalisation d’un projet en raison de la perte d’un outil particulier, voire rare, peuvent augmenter les coûts du projet et entraîner des pénalités de retard. De plus, si l’équipement volé n’est pas utilisé correctement par le voleur et cause des dommages ou des blessures, l’entrepreneur peut être tenu responsable en vertu des modalités du contrat de location.

Malheureusement, on ne peut pas empêcher tous les vols, mais les entrepreneurs peuvent compliquer la tâche des voleurs en marquant leurs outils (numéro ou logo de l’entreprise) et en suivant les véhicules ou l’équipement à l’aide d’un appareil GPS, d’un transpondeur ou d’un appareil d’identification par radiofréquence (RFID).

Les entrepreneurs doivent faire en sorte que leur cour soit bien éclairée et que les outils, l’équipement et les matériaux soient conservés sous clé. Si les outils doivent rester sur le chantier, on peut les ranger dans un coffret de sûreté pourvu d’un cadenas en métal trempé (à arceau dissimulé) ou dans un bâtiment fermé muni d’un système d’alarme. À la fin de la journée, on peut débrancher les batteries et les fusibles d’allumage et les placer dans un endroit sûr.

Les quatre niveaux de mesures contre le vol

Pour aider à prévenir les vols, on doit établir un plan de prévention efficace comprenant plusieurs niveaux de mesures. Les entrepreneurs ayant du matériel à faible risque peuvent adopter plusieurs mesures de premier niveau, qui sont économiques et efficaces. Par contre, un entrepreneur qui possède du matériel à risque élevé devra appliquer plusieurs mesures des quatre niveaux. Ces niveaux sont les suivants :

Premier niveau : enlever les clés, verrouiller les portes, stationner les véhicules dans des endroits bien éclairés, ranger les équipements dans des zones contrôlées, placer et sécuriser les équipements ensemble.

Deuxième niveau : installer des avertisseurs visibles et audibles qui découragent les vols, comme des alarmes, des collets pour colonne de direction, des dispositifs de blocage du volant et de la pédale de frein, des dispositifs de verrouillage (pour chenilles, vérins, bouchon de réservoir, roues, boule d’attelage ou goupille), des sabots, des systèmes de verrouillage hydrauliques, une cloison protectrice pour cabine ou un dégonfle-pneu, et buriner le numéro d’identification du véhicule (NIV) ou un autre numéro d’identification sur les fenêtres ou les pièces (ce qui crée un problème pour la revente).

Troisième niveau : utiliser des dispositifs d’immobilisation, des clés intelligentes et antivols à transpondeur (par exemple, Caterpillar MSS), des systèmes de codes d’accès pour les commandes de la cabine, des coupe-circuits à fusible, des disjoncteurs et des commutateurs de neutralisation de carburant ou de démarreur (qui empêchent le voleur de trafiquer le système d’allumage).

Quatrième niveau : se doter de systèmes de localisation ou de géoblocage, d’éclairage de sécurité à détection de mouvement et de caméras de surveillance dans les cours d’entreposage.

La tenue d’un registre

Pour un entrepreneur, tenir un registre signifie tenir l’inventaire actualisé du matériel et un registre détaillé de l’ensemble de l’équipement et des outils utilisés sur les chantiers. C’est un moyen de gérer et de suivre le matériel, ce qui est particulièrement utile quand on travaille sur plusieurs chantiers en utilisant des ressources partagées (et cela aide à déterminer s’il faut acheter ou remplacer quelque chose). Si de l’équipement ou des outils sont volés, vous pourrez vous servir de votre registre pour en faciliter la récupération.

Il existe des services de tiers permettant de simplifier ce processus, comme Tool Inventory and Appraisal System (TIAS), qui fournit la liste à jour de tous les outils de votre atelier, en estime la valeur et l’état, et vous aide à déterminer si votre couverture d’assurance est excessive ou insuffisante.

Que vous utilisiez des dossiers papier ou un logiciel pour votre registre, il est essentiel d’avoir une liste à jour de tout l’équipement et de tous les outils utilisés sur les chantiers pour pouvoir les gérer et les retrouver. Voici des éléments que nous vous recommandons d’y inscrire :

  • Numéros de série et d’identification du produit
  • Marque et modèle
  • Description
  • Année de fabrication
  • Renseignements provenant de la facture, comme la date d’achat et la valeur ou le coût
  • Marquages, logos et emplacement de tout renseignement pouvant faciliter l’identification
  • Dates d’entretien
  • Photos

Non seulement la tenue d’un registre aide les entrepreneurs à gérer leur équipement, elle permet aussi d’éviter des frais de remplacement et des retards coûteux dans les projets. Le registre n’empêche pas le vol, mais il aide à faire le suivi de l’équipement et facilite le signalement des vols.

La récupération d’équipement volé

Les systèmes de marquage des biens, comme MicroDOT, vous permettent de marquer vos outils et votre équipement à des fins d’identification et d’authentification. MicroDOT grave de façon chimique sur l’équipement un minuscule numéro de série de la taille d’une tête d’épingle, qui est invisible à l’œil nu. Bien que cela n’empêche pas le vol de ces équipements, vous pourrez prouver qu’ils vous appartiennent s’ils sont récupérés.

Les entrepreneurs peuvent envisager d’enregistrer leur équipement et de signaler les vols à l’organisme Échec au crime, au fabricant de l’équipement et à la police. Quand on signale un vol d’équipement à la police, celle-ci garde un dossier dans son système. Si un autre entrepreneur décide d’acheter votre équipement et fait un contrôle d’antécédents, il verra que cet équipement a été déclaré comme volé par son propriétaire. Si quelqu’un apporte de l’équipement qui vous a été volé chez un réparateur ou un fournisseur de pièces et que cet équipement figure dans la base de données du fabricant sur les équipements volés, il est possible que vous puissiez le récupérer.

Avez-vous la protection nécessaire?

Malgré tous vos efforts, il est possible qu’un vol survienne. Voilà pourquoi une assurance appropriée peut vous être utile. Pour en savoir davantage sur les façons dont une assurance adaptée à vos besoins peut vous aider à protéger votre entreprise, vos employés et votre rentabilité, visitez notre page consacrée à l’assurance des entrepreneurs dès aujourd’hui!


Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.