2 minute read  

Dans un autre billet de blogue, nous avons expliqué pourquoi il est important que les petites entreprises se conforment à la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO). Le calendrier de conformité (dates passées et à venir) énonce les échéanciers à respecter pour rendre les lieux physiques accessibles à tous les clients et employés. Mais il est tout aussi important que l’espace numérique d’une entreprise soit accessible. C’est pourquoi le World Wide Web Consortium (W3C) a établi des directives internationales, les Règles pour l’accessibilité des contenus Web (WCAG).

En vertu de la LAPHO, les grandes entreprises doivent adhérer aux WCAG 2.0 d’ici le 1er janvier 2020. Les petites entreprises de moins de 50 employés n’ont pas cette obligation, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne devraient pas se renseigner en la matière. Au contraire, il serait judicieux de le faire puisque les petites entreprises et les entreprises à domicile comptent beaucoup sur leur présence Web pour trouver de nouveaux clients et fournir leurs services. En rendant votre site Web pleinement accessible, vous séduirez et pourrez joindre le plus large éventail de clients possible.

Voici quelques-uns des aspects les plus importants pour rendre un site Web accessible :

Perception

Équivalents textuels – Si vous présentez du contenu Web audio, vidéo ou graphique, assurez-vous d’avoir aussi une version en format texte. Ainsi, les personnes malvoyantes qui utilisent un lecteur d’écran auront accès à tout le contenu qui se trouve sur la page. Dans le cas des vidéos, la solution idéale est de les accompagner de sous-titres codés et d’une description sonore (pour les personnes malentendantes).

Texte redimensionnable – Le contenu Web en format texte doit s’afficher par défaut dans une police de grande taille pouvant être redimensionnée, pour qu’on puisse le lire aisément sans en perdre le sens.

Utilisation

Accessibilité au clavier – Les utilisateurs ont recours à divers moyens et appareils pour consulter votre site. Il est préférable qu’on puisse naviguer sur votre site à l’aide d’un clavier, d’un clavier et d’une souris, ou d’un écran tactile.

Contenu navigable – Choisir des titres, des en-têtes et des étiquettes appropriés et indiquer clairement les liens aidera les utilisateurs à naviguer facilement sur votre site et à trouver le contenu qu’ils cherchent.

Coordonnées – Si un utilisateur a de la difficulté à accéder au contenu de votre site, il doit pouvoir trouver facilement les coordonnées de votre entreprise ou de l’administrateur du site pour obtenir de l’aide par téléphone ou par courriel.

Compréhension

Langage simple – Le contenu de votre site doit être aussi lisible que possible. Privilégiez une syntaxe et un langage simples et clairs.

Présentation simple – Présentez votre contenu de manière à ce qu’il soit facile à assimiler, de préférence sous forme de blocs de texte dans des colonnes à largeur fixe, et évitez les couleurs difficiles à lire.

Compatibilité

Rétrocompatibilité – Pour consulter votre site, il se peut que les utilisateurs aient recours à des appareils et des navigateurs Web plus ou moins récents. Assurez-vous que le contenu de votre site Web est adapté à différents navigateurs, surtout les versions plus anciennes, pour que tous les utilisateurs puissent consulter votre site.

Pour en savoir plus sur les règles WCAG 2.0, cliquez ici.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus pour responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.