3 minute read  

Un bon système d’alarme peut faire la différence entre une entreprise bien protégée et une entreprise vulnérable. À regarder les films hollywoodiens comme Mission impossible, on pourrait croire que les voleurs arrivent toujours à leurs fins. Vous pouvez bien construire une clôture, quelqu’un arrivera à la franchir. Dotez-vous d’une chambre forte à la fine pointe de la technologie et quelqu’un réussira à la forcer. Vous avez un système d’alarme déclenché par une combinaison complexe de lasers, de détecteurs de mouvement et de capteurs biométriques? Un voleur hors pair s’introduira dans votre propriété par un conduit de ventilation oublié.

Dans la vraie vie, un bon système d’alarme pourra dissuader les voleurs et signaler rapidement les tentatives d’entrée par effraction aux équipes de sécurité.

Chaque système est doté de détecteurs, d’un panneau de commande et d’un dispositif d’alerte. Quand un détecteur repère un intrus, il transmet l’information au panneau de commande, qui sonne l’alarme (au moyen d’une sirène ou d’une cloche par exemple) ou alerte une centrale de surveillance à distance.

Conseils sur les systèmes d’alarme pour entreprises

Les détecteurs peuvent repérer les intrus de différentes façons.

Les détecteurs volumétriques, par exemple, utilisent des capteurs photoélectriques, soniques ou de mouvement pour déceler les mouvements d’un intrus. Quant aux détecteurs périmétriques, comme leur nom l’indique, ils surveillent un périmètre défini par une clôture ou les murs d’un bâtiment. Les détecteurs ultrasoniques de mouvement surveillent les fréquences sonores, tandis que les détecteurs infrarouges passifs captent l’énergie infrarouge émise par le corps d’un intrus. Les mouvements peuvent également être détectés grâce aux détecteurs de mouvement à micro-ondes.

Pour ceux qui souhaitent protéger un coffre-fort ou une chambre forte en métal, il y a les capteurs capacitifs, qui déclenchent une alarme si quelqu’un touche une paroi de métal. Les articles de grande valeur devraient être protégés à l’aide d’un dispositif de protection des objets, qui surveille les environs au moyen de tapis contact, d’interrupteurs magnétiques ou de détecteurs de vibrations, de sons, de fumée ou de chaleur.

Les systèmes qui combinent au moins deux technologies sont moins enclins à lancer de fausses alertes.

Bien entendu, les ouvertures comme les portes et les fenêtres sont parmi les zones les plus vulnérables. On peut les surveiller grâce à des interrupteurs mécaniques, à mercure ou magnétiques. Pour les surfaces vitrées comme les fenêtres, on utilisera des rubans métalliques. Et même si un voleur arrive à se faufiler par une de ces ouvertures, il se peut qu’il active l’interrupteur électromécanique d’un tapis contact ou qu’il traverse la barrière électrique d’un « écran » antieffraction. En outre, certaines alarmes se déclenchent quand un voleur croise le faisceau de lumière invisible d’un détecteur photoélectrique, provoque des perturbations dans un endroit doté d’un système de détection des vibrations ou émet un bruit capté par les micros d’un système de détection sonore.

Presque toutes les perturbations peuvent être détectées.

En somme, le niveau de protection varie selon le nombre de zones qu’un système doit surveiller. Les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC) classent les systèmes en quatre catégories. Un système de niveau 1 surveille toutes les ouvertures accessibles, tandis qu’un système de niveau 2 couvre aussi les ouvertures inaccessibles, mais mobiles. Le système de niveau 3 offre une protection supplémentaire en surveillant les murs, les planchers et les plafonds partagés. Finalement, le système de niveau 4 surveille chaque ouverture, mur, plancher ou plafond.

Peu importe la catégorie, les systèmes les plus efficaces sont ceux qui sont reliés à une centrale de surveillance à distance et transmettent des données au moyen d’une ligne téléphonique, de signaux radio, d’Internet, de câbles et d’émetteurs directs, de signaux cellulaires ou de réseaux de données. Grâce à la surveillance de ligne supervisée, même si le voleur coupe la ligne téléphonique ou tente de perturber l’émission de signaux radio, les données seront transmises quand même. De plus, les lignes de transmission peuvent être protégées davantage au moyen de méthodes de sécurité standard ou cryptées.

Comme quoi même un système de sécurité mérite lui aussi d’être protégé.

Les systèmes d’alarme ne sont qu’un des nombreux moyens de protéger votre entreprise. Consultez régulièrement notre blogue pour obtenir d’autres conseils.

Le présent billet est fourni uniquement à titre informatif et ne vise pas à remplacer les conseils de professionnels. Nous ne faisons aucune assertion et n’offrons aucune garantie relativement à l’exactitude ou à l’intégralité des renseignements présentés. Nous ne pourrons en aucun cas être tenus responsables des pertes pouvant découler de leur utilisation. Consultez votre contrat d’assurance pour connaître les conditions et les exclusions qui s’appliquent.

Articles liés :